RDV PROFA «Pour un meilleur accès à la santé des femmes qui ont des relations sexuelles avec des femmes (FSF)»

Présentation des premiers résultats de l’enquête INFO FOUFFE 22019

Camille Béziane, responsable de l’association pour la santé sexuelle des femmes qui aiment les femmes les Klamydia’s ; Nicole Marty, présidente de l’association romande de femmes homosexuelles Lilith & Marie-Annick Le Pogam, cheffe de clinique adjointe à Unisanté (Centre universitaire de médecine générale et santé publique) et un.e représentant.e de l’association vaudoise pour la diversité sexuelle et de genre VoGay (à préciser).

Cette enquête en ligne menée en 2019 a porté notamment sur la santé générale, la sexualité, les violences sexuelles ou encore la santé mentale des FSF. Son objectif est aussi d’identifier les lacunes en matière de santé, d’accès aux soins et de prise en charge afin de mettre en place une campagne de sensibilisation, voire des campagnes de dépistage en Suisse romande.

Les femmes lesbiennes subissent souvent une double discrimination, d’abord en tant que femmes, puis en tant que femmes lesbiennes. Elles restent encore oubliées des campagnes de prévention. Cette invisibilité a des impacts sur leur santé, leur accès aux soins et leur prise en charge par les professionnel-e-s de la santé. Ce constat vaut également pour les personnes trans* et intersexes qui subissent des discriminations spécifiques.

Exceptés les résultats de l’enquête publiés par Anne Descuves et Sylvan Berrut en 2013, il n’existe à l’heure actuelle en Suisse que très peu de données sur la santé et les besoins des FSF. La présentation de ces premiers résultats propose de cerner les premières tendances qui se dégagent et de discuter des possibilités d’action à entreprendre pour notamment améliorer l’accès aux soins des FSF.