Santé sexuelle et droits sexuels : accès pour tout le monde

Toute personne a droit à la santé sexuelle. Sans exception. Le droit à des informations et à des conseils pour pouvoir prendre des décisions éclairées et autonomes. Le droit de pouvoir utiliser les services du système de santé sans subir de discrimination. Des mesures étatiques et sociales sont nécessaires pour garantir ces droits.

L’Etat est chargé de garantir à toute personne l’accès à la santé sexuelle, sans discrimination ni entrave. Peu importe votre personnalité, votre pays d’origine, votre genre, vos attirances sexuelles, votre religion, votre apparence physique, etc. Vous devez obtenir les informations, les conseils et les services nécessaires pour garantir votre santé.

  • Des informations facilement compréhensibles vous aident à vous faire votre propre opinion.
  • Des conseils neutres, par exemple auprès d’un centre de santé sexuelle, sont un soutien pour que vous puissiez prendre les bonnes décisions concernant votre santé.
  • Votre droit à la santé ne peut être respecté qu’avec des prestations telles que : examens, tests, médicaments ou encore soins médicaux.

Discrimination dans l’accès à la santé

La discrimination signifie qu’une personne est désavantagée, exclue ou moins bien traitée de manière arbitraire. La discrimination fondée sur l’ascendance, la couleur de peau, l’origine sociale, le sexe, la religion, les convictions politiques, l’orientation sexuelle ou encore des déficiences physiques ou mentales, est interdite.

En Suisse, certains groupes de la population sont particulièrement touchés par la discrimination, par exemple : les jeunes, les personnes migrantes, les personnes homosexuelles, bisexuelles, trans* ou les personnes en situation de handicap. La discrimination agit comme un obstacle. Elle empêche les personnes de protéger leur santé.

Exemples d’obstacles ou de barrières

  • Vous êtes en fauteuil roulant et souhaitez des conseils. Le centre de conseil se situe au deuxième étage et il n’y a pas d’ascenseur. Vous ne pouvez pas y accéder.
  • Vous voulez faire un test de dépistage mais il est très cher. Vous ne pouvez pas rassembler la somme nécessaire. Vous renoncez donc au test.
  • Vous avez besoin d’un traitement. Comme vous n’avez pas encore 18 ans, vous ne pouvez obtenir les médicaments que par le biais de vos parents. Mais comme vous ne voulez pas les informer, vous renoncez au traitement.
  • Vous avez besoin d’aide. Mais le médecin des urgences refuse de vous laisser entrer en raison de votre homosexualité.
  • Vous avez besoin d’informations claires et fiables car vous avez pris un risque. Mais vous ne parlez pas la même langue.

Accès sans barrière – un exemple positif

Mme F. ne se sent pas bien. Suite à des rapports sexuels il y a une semaine, elle a des démangeaisons au niveau génital. Elle a peur d’avoir une maladie sexuellement transmissible. Mme F. cherche des informations sur internet. Elle trouve des explications claires et un lien vers un centre de santé sexuelle proche de chez elle, proposant des tests de dépistage des infections sexuellement transmissibles. Mme F. hésite, elle a peur d’être jugée et mal accueillie. Le site du centre de conseil assure cependant que tout le monde est le bienvenu. Sans exception. Et surtout, les conseils sont confidentiels. Mme F. se décide et prend rendez-vous. Avec la conseillère, elle décide de faire un test et les résultats montrent qu’elle souffre effectivement d’une infection sexuellement transmissible. Elle est conseillée, obtient des réponses à ses questions et repart avec le médicament adéquat. Elle peut commencer le traitement immédiatement et se rétablit rapidement.

Contact

Vous ne trouvez pas les informations dont vous avez besoin ? On vous a refusé l’accès à un
traitement ? Renseignez-vous auprès d’un centre de santé sexuelle ou contactez votre médecin. Toutes ces personnes sont tenues au secret professionnel. Trouver un centre de santé sexuelle.

Informations supplémentaires

Ces thèmes pourraient également vous intéresser:

Thèmes Droits sexuels Conseil