–  Actualité

Nouvelle campagne LOVE LIFE : le safer sex check au centre de la prévention des infections sexuellement transmissibles

D’ici à 2030, le VIH et les hépatites B et C ne se transmettront plus en Suisse, et l’incidence des autres infections sexuellement transmissibles (IST) aura diminué : tel est l’objectif de la nouvelle campagne LOVE LIFE « Préparez-vous », qui démarrera le 26 avril 2024. Cette dernière fournit des recommandations personnalisées de protection et de tests adaptées aux risques. Elle propose notamment un safer sex check, qui indique les options individuelles. SANTÉ SEXUELLE SUISSE est partenaire de cette campagne.

La Suisse s’appuie sur le travail efficace de prévention qu’elle accomplit depuis des années contre le VIH et les virus des hépatites B et C, notamment dans le cadre des campagnes LOVE LIFE. On constate également de grands progrès thérapeutiques. En augmentant le nombre de tests, il a aussi été possible de détecter plus souvent d’autres IST et de les traiter.

« Préparez-vous » en faisant votre safer sex check

À l’origine, le « safer sex » désignait les stratégies de prévention du VIH, et le préservatif y occupait une place essentielle. Maintenant, le « safer sex » englobe les autres IST. C’est pourquoi la nouvelle campagne se concentre sur des recommandations personnalisées de protection et de tests adaptées aux risques. Elle propose notamment un safer sex check, qui indique les options individuelles. Le slogan est « Faites votre safer sex check » ; alors seulement, on sera « prêt∙e » pour le « sexe ». Le préservatif reste un moyen de prévention important, mais il ne se situe plus au cœur de la campagne.

Le site lovelife.ch comprend le safer sex check, mais aussi d’autres informations sur les moyens de protection, les risques, les symptômes, les tests et les différentes IST. On y trouve également une liste de centres de conseil et de dépistage. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) continuera de l’étoffer après le lancement de la campagne.

Intégration dans le programme national de prévention

La nouvelle campagne LOVE LIFE concourt à la mise en œuvre du programme national « Stop au VIH, aux virus des hépatites B et C et aux infections sexuellement transmissibles (NAPS) » adopté par le Conseil fédéral le 29 novembre 2023. Le NAPS a pour vision qu’il n’y ait plus de transmission du VIH et des virus des hépatites B et C d’ici à 2030. Il entend aussi réduire fortement le nombre d’autres IST (en particulier la syphilis, la gonorrhée et la chlamydiose) et de verrues génitales ou de cancers dus aux papillomavirus humains (HPV), un résultat qui améliorera la santé sexuelle de la population.

Informations complémentaires

Safer sex : enquête auprès de la population

Une nouvelle enquête représentative a permis d’évaluer les connaissances sur le safer sex. Elle souligne le rôle que conserve le travail de sensibilisation : près de 80 % des personnes interrogées citent le VIH/sida parmi les IST, mais moins de 50 % mentionnent la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose, les HPV ou les hépatites virales.

Le préservatif est cité comme moyen de protection le plus important (72 %). 88 % des répondants savent qu’il prévient efficacement le VIH. Cependant, plus de la moitié des personnes pensent à tort qu’il est tout aussi fiable contre la syphilis (72 %), la gonorrhée (60 %), la chlamydiose (60 %), les hépatites virales (54 %) et les HPV (51 %). Ce n’est pas le cas : par exemple, la protection contre la syphilis, la gonorrhée et la chlamydiose est nettement moins bonne. Le safer sex check indique comment bien se protéger contre ces infections.

On constate également des écarts entre les régions linguistiques : environ 60 % des personnes habitant en Suisse alémanique ou au Tessin ont déjà réfléchi à la question des IST, contre uniquement 41 % en Suisse romande. De même, l’importance du sujet varie : en Romandie, seules 25 % des réponses le qualifient de « très important », contre 34 % en Suisse allemande et 47 % en Suisse italophone.

L’enquête a eu lieu en novembre 2023 et a porté sur 1134 personnes âgées de 15 ans ou plus.