La « pilule du lendemain » en cas de contraception défaillante

Le préservatif s’est déchiré pendant les rapports sexuels ? Ou vous avez oublié de prendre votre pilule ? En cas de problème avec votre contraception, il est possible d’éviter une grossesse non voulue en utilisant une contraception d’urgence. Plus vous la prendrez rapidement, plus elle sera efficace. En Suisse, la « pilule du lendemain » est disponible en pharmacie, dans de nombreux centres de santé sexuelle ou auprès de votre médecin.

Il existe deux méthodes de contraception d’urgence : la contraception d’urgence hormonale (la
« pilule du lendemain ») et la contraception d’urgence mécanique (le « stérilet au cuivre »). Toutes les femmes capables de discernement, y compris celles de moins de 16 ans, ont droit à une contraception d’urgence. Demandez conseil à une ou un spécialiste :

  • Y‑a-t-il dans votre cas un risque de grossesse non voulue ?
  • Quelle contraception d’urgence est adaptée à votre situation ?

Contraception d’urgence hormonale (« pilule du lendemain »)

Selon la substance active qu’elle contient, la « pilule du lendemain » doit être prise dans les 72 heures (3 jours) ou dans les 120 heures (5 jours) après un rapport sexuel non protégé. Renseignez-vous.

Comment agit-elle? La contraception d’urgence hormonale bloque ou retarde l’ovulation. De cette façon, la fécondation de l’ovule peut être évitée après un rapport sexuel à risque.

Contraception d’urgence mécanique (dispositif intra-utérin DIU/​stérilet au cuivre)

Le « stérilet au cuivre » est la méthode d’urgence la plus sûre pour éviter une grossesse non voulue. Votre médecin doit poser le stérilet au cuivre dans les 120 heures (5 jours) suivant la situation à risque. Cette méthode est particulièrement recommandée dans certaines situations, notamment lorsque la femme allaite. Vous pouvez aussi utiliser un « stérilet au cuivre » pendant plusieurs années comme moyen de contraception.

Comment agit le stérilet au cuivre ? Le cuivre contenu dans le stérilet affecte la viabilité des spermatozoïdes de différentes manières. Globalement, ceux-ci ne sont plus capables de féconder un ovule.

Dans quels cas faut-il utiliser une contraception d’urgence ?

La contraception d’urgence se justifie si vous avez eu des rapports sexuels non protégés ou insuffisamment protégés. Par exemple, si le préservatif s’est déchiré ou a glissé. Il en va de même si vous avez oublié de prendre à temps la pilule ou dans toute autre situation de contraception peu claire ou peu sûre. La contraception d’urgence peut également s’avérer nécessaire si vous avez eu des rapports sexuels non consentis et que pourriez potentiellement devenir enceinte.

Demandez conseil à une ou un spécialiste; et ceci même si vous n’êtes pas certaine qu’il y ait réellement eu un risque de grossesse non voulue.

Que se passe-t-il lors de la remise de la « pilule du lendemain » en pharmacie ?

La pharmacienne ou le pharmacien vous conseillera dans une pièce séparée. En tant que personne concernée, vous devez être présente et prendre la « pilule du lendemain » sur place.

Déroulement :

  • Vous remplissez un formulaire (« protocole pour la remise de la contraception d’urgence orale »).
  • Vous serez informée s’il existe un risque :
    • de grossesse
    • d’infections sexuellement transmissibles
  • Faites-vous conseiller sur les différentes méthodes de contraception d’urgence. Si dans votre cas, le stérilet au cuivre est recommandé, vous serez alors orientée vers la bonne personne.
  • Des informations sur les méthodes contraceptives sont disponibles sur demande.
  • Coûts: Vous payez les médicaments et les frais de conseil directement à la pharmacie. De nombreux centres de santé sexuelle offrent une contraception d’urgence peu coûteuse pour certains groupes cibles. La contraception d’urgence n’est pas remboursée par l’assurance-maladie.

Après la prise de la « pilule du lendemain »

La contraception d’urgence hormonale bloque ou retarde l’ovulation. Cependant, votre phase de fertilité peut survenir plus tard que prévu. Par conséquent, vous devez utiliser une contraception même après la prise de la « pilule du lendemain ». Renseignez-vous.

Si vous avez besoin d’une deuxième « pilule du lendemain » dans le même cycle, vous devez reprendre le même médicament (même substance active).

Vos règles peuvent arriver un peu plus tôt ou un peu plus tard que d’habitude. Cependant, si vos règles arrivent plus d’une semaine après le délai prévu, si elles sont moins longues ou moins abondantes qu’à l’accoutumée, il est préférable de faire un test de grossesse ou de contacter votre médecin. 

Contact

La contraception d’urgence hormonale (« pilule du lendemain ») est disponible dans toutes les pharmacies. De nombreux centres de santé sexuelle proposent également une contraception d’urgence ; dans certains d’entre eux il est même possible d’obtenir un « stérilet au cuivre ».

Informations supplémentaires

Ces thèmes pourraient également vous intéresser:

Pilule du lendemain Grossesse (voulue / non voulue) Travail de réseautage