Le droit à l’égalité

Article 1 de la déclaration des droits sexuels de l’IPPF : Le droit à l’égalité, à l’égale protection devant la loi et à n’être soumis à aucune discrimination sur la base de son sexe, sa sexualité ou son genre

Tous les être humains naissent libres et égaux en dignité et en droits, et doivent bénéficier d’une égale protection devant la loi contre toute discrimination fondée sur leur sexualité, leur sexe ou genre.

  • Toute personne doit être assurée d’un environnement dans lequel tout un chacun peut avoir un égal accès à, et jouir de, tous les droits consentis par l’Etat. Les Etats et la société civile doivent prendre des mesures qui promeuvent la modification des pratiques sociales et culturelles fondées sur une conception stéréotypées du rôle des femmes et des hommes ou sur l’idée d’infériorité ou de supériorité d’un sexe, d’un genre ou d’une expression de genre.
  • Toute personne a droit au travail, à l’éducation, aux soins médicaux, à la sécurité sociale et autres droits économiques, sociaux et culturels, ainsi qu’aux structures, biens et services nécessaires pour obtenir ces droits, et ce sans discrimination d’aucune sorte. 
  • Toute personne doit pouvoir bénéficier de la capacité légale et des mêmes opportunités d’exercer ladite capacité, et de droits égaux à signer des contrats et gérer des biens et doit être traitée avec égalité dans toutes les étapes de la procédure devant un tribunal, ce en tenant pleinement compte des capacités évolutives de l’enfant.
  • Tout individu a les mêmes droits au regard de la législation relative au mouvement des personnes et la liberté de choisir son lieu de résidence et de domicile, et ce sans discrimination.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser:

Droits sexuels Education sexuelle